Le désert. Pourquoi s’intéresser aux déserts ?

Philippe Frey -né le 23/02/1958 – est actuellement un des rares scientifique vulgarisateur. Expert sur les déserts et les populations qui y vivent, il est auteur de plusieurs grandes premières. Il a ainsi parcouru les plus grands déserts de la planète, le plus souvent seul, à pied et au cap…alors que chacune de ces étendues hostile était réputée infranchissable (y compris par les locaux).

Il traverse ainsi le Sahara en longueur pour la première fois : 9000 km en 9 mois, seul avec ses chameaux. A titre de comparaison, aucun nomade n’a jamais parcouru plus de 400 km dans ces conditions.

Il récidive avec la traversée en survie accompagné d’un Bushman des déserts d’Afrique australe (Kalahari). 7 mois à survivre de cueillette et de chasse.

Il traverse en près de 2 ans les déserts méconnus et secrets d’Orient et d’Asie centrale, seul sur 4000 km de désert (Iran, Pakistan, Afghanistan, Inde…)

A cheval, il traverse tous les déserts d’Amérique sur près de 7000 km en 7mois, relevant toutes les techniques de survie des Indiens de désert.

Il est « le » connaisseur reconnu scientifiquement et médiatiquement de son domaine : les déserts. Tout comme Paul Emile Victor l’était pour les pôles. Ou le commandant Cousteau pour la mer.

  • NOUVEAU PROGRAMME DE DESERTS de juin 2020 à juin 2021 EDITO

    Chers amis,
    voici le programme de déserts de juin 2021 à septembre 2022

    Grand chamboulement qu’ a apporté le virus Covid- 19. Mais grande nouvelle avec ce corollaire : les déserts sont les seuls endroits du Monde où il n’ existe en principe ni virus ni bactérie. L’Afrique est par ailleurs le continent qui a le moins souffert de la pandémie. Avec des pays (Tanzanie- Ethiopie, par exemple…) qui étaient ouverts sans conséquence facheuse depuis juillet-août 2020. Soit 1 an avant que l’Europe n’ouvre! A croire par moments que le Covid n’y « existait pas » ou était pour le moins une maladie sociétale comme une autre
    Evidemment, un Ethiopien ou un Kenyan qui marche, travaille, mange sainement… et ne passe pas sa vie devant un écran d’ordinateur… aura probablement moins d’impact de la même maladie

    Ce n’est pas anodin. Et nous avons pu nous en rendre compte lors de nos 2 Transafricaines (aller et retour) que nous avons faites courant avril-mai 2021 durant 2 mois: l’impact du Covid est quasi nul en Afrique. Sauf chez les élites (ministres et autres) qui vivent à l’occidentale avec voiture, pollution dans les capitales, travail d’ordinateur, nourriture moderne et vie sédentaire). A l’exception du Maghreb et éventuellement de l’ Afrique du Sud à un certain moment.
    VOUS ne risquez donc RIEN. Et c’est une autre raison pour laquelle nous donnerons une part belle à l’Afrique dans les mois qui viennent
    (Précision importante: vous êtes à 6000km de tout mouvement islamiste que ce soit en Afrique de l’est ou en Afrique australe. Autrement dit, vous en serez plus distant que si vous restiez en Europe)

    Le Monde a déjà connu de grandes pandémies : Ebola, H1N1, fièvre jaune, tuberculose…)
    Mais cette fois, la différence est qu’ une pandémie s’ est attaquée avant tout aux plus nantis. Aux plus âgés aussi. Ou aux deux à la fois (car en principe, si on est d’ un certain âge et qu’ on a une retraite , on aura mis un peu de sous de côté)

    Dans les zones où nous allons (Namibie, Botswana, Mongolie, Ethiopie par exemple…) c’est le contraire de l’ Europe, pour une fois ! Non seulement ce sont des zones de désert ou de semi-désert. Et donc on l’ a dit sûres et stériles. Mais en plus la situation d’ urgence a été très bien gérée dans l’ ensemble -suivant le principe de précaution- par les gouvernements en place. Ce que nous n’ avons pas su faire en France. Et idem pour les campagnes de vaccination bien gérées par exemple en Namibie , en Zambie ou ailleurs

    Conséquence si on a bien compris les paramètres : Mais ruons-nous sur les départs !!! Et le plus tôt sera le mieux !!! Ne serait-ce que pour profiter du moindre instant de vie, de découverte et de surprises

    Evidemment, je peux comprendre qu’un Français soit « sonné » après 3 confinements successifs, des couvre-feux, des mesures liberticides. Et une énorme psychose (en grande partie nationale)
    Mais si je vous dis qu’il est POSSIBLE de voyager, croyez moi. Je ne fais que cela depuis des mois. Et AUCUN de mes circuits programmé n’a été annulé depuis NOVEMBRE 2020. Tous ceux qui voulaient partir SONT partis

    C’est bien sûr un peu une jonglerie pour réunir tous les papiers qui ont été parfois nécessaires à une certaine époque. Mais c’est mon travail. Et encore une fois, tout le monde est bien parti. Et bien revenu

    Il faut simplement prendre en compte à présent que pour le moment, il faut un passeport, un billet d’ avion… et désormais un test PCR pour sortir et pour re-rentrer. C’est tout. A d’autres moments, on vous demandait aussi les vaccinations de la Variole ou de la fièvre jaune sur votre petit carnet jaune. Eh bien maintenant, c’est juste 1 petite formalité sanitaire en plus. Et ceux qui ne « daignent » pas le faire iront simplement en Corse ou à La Baule. Pas grave. Freedom

    Je loue le ciel -d’ailleurs- d’ être organisé en association de droit local de 1908. Sinon, je pense que je n’existerais plus. Car j’ imagine le casse-tête des voyagistes, et je pense à eux, pour seulement « survivre ». Ont-ils survécu? Honnêtement, je n’en sais rien. Et je ne me suis jamais vraiment penché sur la question. Car je ne vois JAMAIS leurs clients là où je me rends moi-même personnellement avec mes INVITES

    Avec moi, en effet, vous n’êtes pas des clients. Vous êtes des membres de mon association « Nomades du Monde » et vous êtes des curieux de la Vie, des Peuples du monde, de la Nature et de sa Faune et Flore

    Alors, ces circuits, quels sont-ils ?
    Il y a un certain nombre de constantes

    Je propose :

    – actuellement 2 circuits Namib par an aux 2 meilleures périodes. Soit l’ automne et le printemps). « Personne » ne se rend où nous allons dans le vrai Namib avec de bons 4×4. Et les vallées de Hoanib, Hoarusib, Khumib, Hartman, Marienfluss sont tout simplement époustouflantes. Et les Himba resteront les Himba… surtout les « vrais » qui vivent le plus en marge du désert

    – actuellement 2 circuits Kalahari par an (idem)
    Par Kalahari, j’ entends le Kalahari botswanais et namibien + le parc de Chobé (entièrement: Mababe-Savuti- Goha… pas seulement la petite promenade de 2h à Chobé Flood Plains à partir de Kasané) + le parc de Morémi (Okavango) + les parcs de Nxai pan et Mkgadikgadi pan
    Les chutes Victoria au Zimbabwe sont devenues par contre en option (car le fait de reprendre l’avion de Windhoek à Victoria Falls avec prestation locale et les tests Covid inhérents ont un coût)

    – En novembre, pourquoi pas faire le désert du Sonora mexicain et la Baja California. J’avais traversé toutes ces zones seul à cheval et je les connais comme ma poche. De plus, c’est la periode de reproduction des baleines d’Alaska dans les lagunes de Guerrero Negro

    – 1 fois l’ an -cette fois en décembre- nous organisons une expédition chez les Suri de la vallée de l’ Omo (Ethiopie). Avec nos prestataires locaux exceptionnels, nous y allons depuis des années … avant de rencontrer les autres peuples (Hamer, Mursi, Dassanedje, etc…)
    Croyez moi ou ne me croyez pas : personne ne le fait !!! Mais libre à vous de vous en rendre compte trop tard

    – Comme j’aime beaucoup la vraie belle Afrique centrale des grands lacs, j’organise un circuit Kenya-Ouganda (avec visite des Gorilles en option). Confirmé comme toujours à partir de 2 inscrits

    – Cette année, j’ évite le Tchad. La situation y est trop complexe. Et surtout l’attitude du gouvernement français y est tout sauf claire. Donc nous repoussons pour raison de sécurité

    – Nous ferons cette année 2 Mini-Transafricaines en avril et en mai. Pourquoi ? 25 jours, c’est un peu long et un peu cher; nous les remettrons intégralement en 2023 et les inscriptions peuvent déjà être prises: elles sont confirmées e, avril-mai 2023 et limitées à 2 personnes par trajet
    Mais les « mini » seront comme un kaleïdoscope de sensations et de découvertes africaines pour chacun

    – nous essaierons de faire un circuit « méharée » dans le sud algérien après Noël si le pays ouvre
    Il y a plus de 20 ans, nous ne faisions que cela : méharées… méharées… méharées… principalement dans le sud algérien. Je crois qu’ il n’existe pas « 1 » piste que nous n’ ayions pas faite en une bonne dizaine d’ années

    – Nous remettons le désert Afar en Ethiopie à partir de 2 inscrits

    – et enfin,vers l’ Asie et l’Océanie, nous faisons en septembre 2021 l’expédition de Mongolie qui était calée cet été. Mais la Chine hésite à ouvrir ses portes et le circuit Alashan- Tibet-Transtibétain est repoussé d’ 1 an. Les Gobi ou le Tibet étant des programmes d’ été

    – Je rajoute cette année l’ Australie des déserts. Si le pays ouvre. Nous l’ avons déjà fait 2 fois (déserts de Tanami, Simpson, Great Sandy et Kimberleys… en passant par les Territoires du Nord (Kakadu) et le parc de Richtfield. En 4×4. Mais on peut toujours innover avec certaines pistes ou la visite de l’ une ou l’ autre communauté aborigène. C’est à faire en été

    – Ainsi que le désert de Namib angolais. Secret et fermé, réservé aux seuls connaisseurs. Ou à ceux qui ont envie de sortir des terrains battus. En été également

    – Enfin Madagascar en septembre 2022. Mais il y faudra 3 inscrits minimum. Car les coûts des bateaux, 4×4 et porteurs (plus les lignes interieures) sont assez élevés

    Bref Bref. Que l’ embarras du choix, n’ est-ce pas ?
    D’ autant que tous les connaisseurs savent très bien qu’ aucun désert ne ressemble à un autre désert. Par exemple le désert de la Baja California au Mexique (cactus cierges de 17m et petites missions franciscaines perdues dans les ravines)… ne ressemblera pas du tout au Sahara avec ses chameliers Touareg, Toubou, Arabe, etc..
    Si ce n’est que ce sont tous des déserts bien entendu. Mais cela, vous le savez aussi

    De meme, aucun pays africain ne ressemble à un autre pays africain. Si ce n’est que les gens y sont tous noirs (et encore ne s’agit-il pas de la même couleur noire). Mais cela, vous le savez aussi

    Philippe Frey
    président de l’ association Nomades du Monde

    PS: on peut faire des circuits à la demande sur « tous » les déserts du monde. Car il y en a très peu où je n’ ai pas d’ expertise dessus. Mais il faut me consulter très en amont pour convenir d’ une date