Massif de l’Ennedi et lacs d’Ounianga au Tchad

Nota : Le Tchad est mon pays saharien de cœur. C'est, de plus, le seul pays du plus grand des déserts où on peut se rendre en sécurité. Si on exclut du moins le Maroc et la Tunisie. La Mauritanie -pour moi- n'est pas sûre avec 2000km de frontière de désert poreuse avec le Mali (où la France est engagée militairement)

Il y a 2 massifs intéressants au Tchad : le Tibesti (très volcanique et relativement impénétrable en véhicule et même en dromadaire) et l’ Ennedi, découpé de canyons, d’arches et de cheminées de fée. Finalement, c’est quand même l’Ennedi qui est le plus spectaculaire et qui offre le plus de parcours secrets en chameau. Mais nous allons aussi contourner le Tibesti en véhicule.

Pendant des années, nous avons tout sillonné : Ennedi, Tibesti et même la zone des Erdi, quasi inexplorée au nord de l’ Ennedi

De Ndjaména, il faut 3 jours pour atteindre l’Ennedi qui émerge du désert. Puis nous parcourons les plus beaux canyons (dont la guelta d’Archeï avec ses centaines de chameaux) durant 4 jours de Déli au wadi Noui. C’est là qu’un unique crocodile a été observé par des nomades Toubous. On va essayer d’élucider ce mystère

On reprend le 4X4 avec chauffeur pour gagner les lacs émeraude d’Ounianga (2 jours) de l ‘autre côté de la dépression du Mourdi. Puis Gouro, l’oasis orientale du Tibesti. Yebbi Bou. Bardaï. Zouarké. Et nous redescendons directement sur la région du lac Tchad par le désert hors piste (4 jours). Retour à Ndjaména

du samedi 30 novembre au samedi 22 décembre 2019 (21jours sur place)

Prix :

6000 € par pers.

Visa à prendre au préalable (documents fournis). Vaccination fièvre jaune encore nécessaire

comment s'inscrire